7sur7 – Stoemp, boudin, soirées “has been” et bal musette, le bistrot belge éclectique et décalé du centre de Bruxelles

Lien vers l’article

Ouvert depuis le début de l’été, “Zotte Mouche” met la Belgique et son terroir à l’honneur dans un cadre atypique à mi-chemin entre le “diner” américain et le bistrot populaire. Un concept chaleureusement “has been” pleinement assumé, à l’enthousiasme contagieux.

Rédaction 25-09-21, 11:00 Dernière mise à jour: 28-09-21, 14:58 Source: 7sur7

Stoemp saucisse, boudin, croquette de Herve fondu au sirop de Liège, assiette ostendaise ou ardennaise, fromages d’abbaye, toasts aux champignons et autres carbonnades flamandes, le tout arrosé de bières du pays, brunes, rouges ou blondes, “Zotte Mouche” propose ce que le terroir national a de mieux à offrir sur la table d’un bistrot. Installé à deux pas de la Grand’Place et de la Monnaie, le repaire bonne franquette rétro-kitsch, 100% décalé, dépoussière la Belgique de papa pour plonger le client dans une atmosphère imprégnée de nostalgie francophile. Les murs recouverts de vinyles donnent le ton: Johnny, Barzotti, Sardou, C. Jérôme, Sheila, Alain Barrière, Carlos, Daniel Guichard, Frédéric François pour ne citer qu’eux. Le jour de notre visite, “DJ Has Been” leur rendait d’ailleurs hommage, comme chaque semaine du jeudi ou dimanche soir. 

Un lieu très éclectique

Chez “Zotte Mouche”, ouvert 7 jours sur 7, de 11h à 23h30, on s’accoude au zinc pour apprécier une mousse assis sur des casiers, pour manger une frite sur le pouce ou pour engloutir à toute heure un “B.I.P.”, un “ballekes in pistolei”, à savoir un pistolet fourré aux boulettes de viande enrobées de sauce. On peut aussi s’attabler pour déguster un vrai repas de brasserie à trois services. Du jeudi au dimanche, c’est également un lieu voué à la fête, à la chanson française et à la variété des années 60, 70 et 80, de Jacques Brel à Annie Cordy en passant par Début de soirée, Claude François ou Dalida. Le dimanche après-midi, changement de programme: l’établissement se mue en thé dansant d’antan, au son du bal musette et de l’accordéon. Et pour commencer (ou finir) la semaine sur une bonne note, les soirées “du Lord”, “spécialement pour les coiffeurs”, redonnent vie le lundi soir aux belles années du disco. 

Et qu’est-ce qu’on mange?

Ce jour-là, l’apéro s’est décliné autour d’une “assiette ardennaise” pleine de belgitude, composée de jambon et de saucisson de pays, de boudins, noir et blanc, et de fromage d’abbaye: ça change des planchettes méditerranéennes habituelles et celle-ci se mariait merveilleusement bien avec une moinette bio de la brasserie Dupont. Trois entrées en mode “tapas » pour faire honneur à la carte: les cuisses de grenouille, les scampis “maison” et les croquettes au fromage de Herve fondu et au sirop de Liège. La première suggestion ravive le souvenir des bistrots à l’ancienne ; la seconde accompagnée de sa sauce tomate à l’estragon convainc l’assemblée… mais la troisième remporte les suffrages haut la main! L’intensité du fromage associée à l’onctuosité du sirop de Liège offre en effet une combinaison magique: un incontournable! En plat principal, le chicon au gratin et sa roulade de jambon s’imposaient naturellement. Une recette magistralement exécutée, et ce même si la saison n’a pas encore officiellement commencé. En dessert? Rien, merci. On n’a plus faim!

Et pour ceux qui ne raffolent pas de la bière, sachez que la carte des vins se défend plutôt bien, entre blancs de Loire, d’Alsace et de Bourgogne ou rouges puissants de Châteauneuf-du-Pape ou d’Argentine. 

Zotte Mouche

47, rue de l’Écuyer, 1000 Bruxelles